Aller au contenu principal

Dérisoirement prof

29 septembre 2011

S’attaquer au Quart Livre de Rabelais, proposer deux pauvres cours de 3 heures au sujet d’un livre écrit par un homme de 70 ans, le plus incroyablement « appris » et érudit qui fut, médecin, juriste, théologien, compagnon d’un des plus grands diplomates de François Ier et d’Henri II (Jean Du Bellay) auprès du Pape, aux prises avec les puissants représentants de la Sorbonne et leurs bûchers, protégé par les deux rois et au service d’Odet de Châtillon…

Première ironie, première blague.

3 commentaires
  1. Faut dire qu’il n’y a pas mis du sien en écrivant « quart livre ».

  2. … et puis son chapeau, franchement! Ca mérite pas plus de six heures.
    Benjamin, quelquechose me dit que tu vas déborder des six heures, et tu as mon entière approbation. Sans déconner! Bon Ok, Rabelais n’a pas dit « Ta gueule, pauv’ con! » mais c’est pas une raison pour bâcler son oeuvre et la grandeur de l’homme.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :