Aller au contenu principal

Un susucre, ma chérie ?

19 août 2011

Il faut arrêter d’inquiéter les marchés Les marchés qui ont leurs vapeurs c’est toute la maison qui prend, surtout les domestiques. Pour que les plus riches ne paniquent pas à l’idée de perdre un peu de leur argent, il faut travailler plus et faire une politique moins sociale, c’est sûr. Parce que c’est très exigeant les marchés, quand ça a ses vapeurs.

Par exemple ça veut manger des fraises même en hiver. Et si on ne va pas les chercher, ça fait sa crise tout rouge, ça palpite, ça panique, et ça fait prendre l’eau à la maison. Faut pas les contrarier, surtout, et leur parler calmement. C’est rationnel, l’économie, puisqu’on vous le dit. C’est le principe de réalité. C’est pas des rêves de soixante-huitards hippies.

Des cauchemars, alors ?

Ces palpitations de richards plus affolés que des chevaux devant une touffe d’herbe qui bouge sont atterrantes. Et le bras de fer finances/politique qui s’y joue derrière (attention, j’vais faire une crise!!!) révolte.

From → Société

One Comment
  1. Je crois que je vais liquider mes Euro-obligations, mes Euro-Tunnel, mes Euro-Gnondeveau.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :