Aller au contenu principal

Langue et cordes de la lyre

12 juillet 2011

écoutant par hasard un jeune compositeur interprète sur FB (faut qu’tu t’cultives, érudit grincheux !), qui dit d’une voix aussi neurasthénique qu’un Raphaël après l’effort de s’être fait un café, et d’une diction du même yaourt : « toi mon père qui es t’aux cieux ». Et me revient en mémoire la menace de Joey Starr finissant sur l’ignorance orthographique : « Gare au jaguaaaaaaaaaaaaaarEUH ! »

Si l’on se pique de faire sonner la langue, il faut en connaitre un peu la complexité des cordes.

Voici la réécriture de Joey Starr. Moins d’intelligence humaniste que chez Brassens, bien sûr, en raison de la volonté de puissance belliqueuse qui s’y exprime (image du jaguar puissant physiquement et sexuellement), passant par les insultes, le mépris d’autrui, et tous les attendus Seine-Saint-Denis du caïdat.

Laisser un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :