Aller au contenu principal

René Descartes

20 décembre 2010

Après tant d’embrouillaminis, distingo.

Relire le Discours de la méthode et (en cours) les Méditations métaphysiques après l’Éthique m’a donné le plaisir de trouver dans ces livres les sources de la pensée de Spinoza, qui sont chez Descartes. Cette lecture à rebours du temps vient éclairer les deux œuvres autrement, tout comme émeut le fait de trouver dans le père d’un ami plusieurs des traits de cet ami même qui vous sont familiers, mais comme anciens et vieillis, estompés et participant à la mode des temps passés, semblables autant que différents.

Mais, sans nul doute, ce substrat cartésien de la pensée spinoziste éclaire fortement cette dernière et en innerve toute la lecture autant qu’elle en innervait l’écriture et l’élaboration sans doute. Et j’ai eu grand plaisir à voir comment le philosophe d’Amsterdam s’est inspiré du système et des concepts de l’auteur du Discours de la méthode pour les transformer et les refondre dans sa propre pensée, où on les retrouve comme dans les paysages neufs les roches et les massifs anciens partiellement reconfigurés en constituent au fond la base et la matière premières.

J’ajoute cette information que j’ignorais : Descartes a publié le Discours de la méthode en français, en 1637, pour, dit-il, voir quelles réactions ses idées susciteraient. Déjà, il y esquisse ses théories scientifiques, et notamment physiques et astronomiques, mais « comme en passant », dit-il, plutôt qu’en s’y attardant longuement. La raison, qu’il évoque, de ne pas publier un traité complet et exhaustif, mais de demeurer dans la discrétion, vient de la condamnation récente de Galilée à la prison à vie par l’Église catholique (1633) pour avoir soutenu la thèse copernicienne.

C’est par même nécessité de prudence que Descartes publie en latin et non pas en français (ce qui les rend plus confidentielles), quelques années plus tard, ses Méditations métaphysiques, craignant la violence politique exercée par l’Église catholique sur les œuvres de pensée et leurs auteurs qui pourraient aller contre son autorité. Il est d’ailleurs assez douloureux de lire sous sa plume, au tout début des Méditations, des propos flatteurs et hypocritement révérencieux envers cette même Église, à qui il feint de laisser toute autorité sur sa pensée, afin en quelque sorte d’acheter sa bienveillance par une soumission  publique à son autorité non de raison, mais de pure force – car voir Descartes soumettre sa pensée si supérieure à des individus tellement moins intelligents que lui mais qui détiennent sur lui la force rappelle ces humiliations de cours de récré où le plus crétin, mais le plus balèze, a raison sur tout, si bête soit-il.

3 commentaires
  1. Descartes, c’est celui qui faisait du close up ?

    travail du jour : recherche dans ton dictionnaire ce que signifie close up
    ou sinon regarde par exemple cette vidéo… 😉
    http://fr.kendincos.net/video-vvlfnnnh-printing-by-dominique-duvivier-www-asmagia-com.html

    j’avoue que c’est l’un des Descartes que j’adore faire…

  2. Hé hé, Loofy, je vois que je n’ai pas dit que j’avais fait une année de prestidigitation (certes, c’était en 1982, mais j’ai gardé quelques connaissances en ce qui concerne la manipulation de pièces ou de cartes, et sans les manches!). Le problème, c’était mes mains moites: tout glissait !

  3. Joli close-up Loofy, en effet. J’ai compris une ou deux manipulations, j’en ai aperçu une ou deux aussi, mais excellemment dissimulées. Et le reste, faudrait que je réfléchisse, mais j’ai la cafetière en surchauffe à cause du premier tour Descartes.
    Bonne journée Mister Mystère !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :