Aller au contenu principal

Beethoven Violin Concerto, Movement #3. Ce qui m’aura, dans la musique, porté à tant d’émotion, amoureuses même

3 juin 2010

 

Citer le message précédent

YouTube – Beethoven Violin Concerto, Movement #3
         

Où il m’a toujours semblé entendre le violon lutter contre le silence, de toutes ses forces, et agiter la vie autant qu’elle se peut, pour repousser la mort, disposer du temps à la guise de l’art, ce laps, fasciner Pluton, comme Orphée fit reculer la bouche d’ombre aux Enfers.
A pleurer, cette lutte, avant que le silence ne se referme.
"Oui bien j’ai vécu." Cela aura suffit. Qu’il y ait eu lieu. Et lieu d’art.
Où mort n’est de nulle puissance. Où mort ne mord. Où son silence n’est plus rien que l’écrin sombre pour faire place et laisser jaillir toute la vie
fragile
et puissante.
Et malgré tout.

From → Musique

7 commentaires
  1. Anne-Marie permalink

    rélaréfala sol mi fa ré!! j’adoore ce concerto ! j’étais violoniste ! salut benjamin !! vive le violon!la musique est le langage de l’âme

  2. Manik permalink

    Slurp … (j’adore)Merci Benji.

  3. ashdee permalink

    C’est vrai ce que tu disais dans ton billet précédent: ils écoutent pas, même en langage des signes. Pendant que le meussieu essaie de leur dire des choses en faisant des grands gestes avec sa baguette, les autres lisent leur bouquin en faisant autre chose. Ils le regardent à peine et quand ils le font, c’est pour lui faire des grimaces. Surtout celui qui a un truc sous le cou, qui sourit tout le temps d’un air de dire: "causes-toujours, tu m’intéresses!".

  4. ashdee permalink

    Sublime texte en illustration. "A pleurer, cette lutte, avant que le silence …".Sauf "Où mort ne mord", j’aurais pu la faire celle-là. Ou "La mort sure ne mord".

  5. Benjamin permalink

    Merci Ashdee, et merci pour ta critique aussi ! Elle m’a bien plu, pour de vrai de vrai. Et tu as raison. D’autant que ce "où mort ne mord" est le seul passage que j’ai piqué à un gars-pas-moi (Villon en l’occurrence, qui l’a piqué à Charles d’Orléans, qui l’a piqué à Chaipuki).Allez Benji, au boulot !Quant aux zigotos qui se foutent pas mal du type qui s’agite, ne t’en fais pas, j’ai les noms ! Et surtout le petit vicieux de devant qui fait son fayot mais lâche ses grimaces dès que le prof a le dos tourné c’est très clair. Perlmann, au tableau !

  6. Benjamin permalink

    Ah si, "la bouche d’ombre", j’ai piqué à Hugo je crois…OK, au piquet !

  7. Anne-Marie permalink

    laisse ce brave isaac! c’estun génie de la musique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :