Aller au contenu principal

Cherchez le poncif

8 avril 2010
Hélas! je n’ai pas trouvé l’affiche de cette œuvre musicale qu’on nous a placardée dans presque chaque station de métro, où figurait comme dernier personnage, à gauche, un clown rieur. Mais je vous la livre quand même :

Donc, nous relevons :

– couleurs noir et rose flashy : c’est Mozart, mais c’est moderne
– la présence du clown (pas là, je viens de vous le dire) pour signifier
: c’est Mozart, mais ce n’est pas ennuyeux, c’est super vivant, c’est
trop délire
– une lettrine en pleins et déliés pour le "L" : c’est Mozart, c’est ancien, c’est beau et romantique comme l’ancien avec la belle écriture à la plume, il y a de l’art…
– "OPERA ROCK" en majuscules d’imprimerie : … mais c’est d’abord moderne et branché comme une enseigne de boîte de nuit (on vous a bien eu ! Les jeunes ça se moque toujours de ce qui est vieux, parce que ce qui est vieux c’est bouffon)
– d’ailleurs c’est trashy : voir la tache rose sur le O de ROCK, parce qu’on s’éclate et qu’on n’est pas rigides dans des codes classiques, on fait aussi des bêtises, le génie c’est brouillon, c’est trop l’éclate
– c’est MOZART, c’est écrit, mais avec des lettres à moitié effacées et sales, comme un graf sur un mur : c’est djeunze
– en même temps c’est une grande fresque énorme, puisque c’est "l’histoire d’un génie", qui nous donnera sans doute de quoi participer à ce miracle (on nous l’a dit, c’est un génie, mais c’est l’occaze de savoir pourquoi) : grand, très grand programme, à la manière des amorces à la foire du trône, genre "la femme la plus grosse du monde, entrez m’sieurs dames, vous allez voir ce que vous allez voir!"
– Mozart est jeune et il rit à gorge déployée : il est trop cool Mozart, il s’éclate à donf, il sait croquer la vie à pleines dents ; il est toujours tmdr (trop mort de rire) tout le temps, il est trop sympa, c’est un rebelle ; il n’aime pas se prendre la tête et il a fait du "carpe diem" son adage ; il a les cheveux en bataille, effet "saut du lit", il va pas se coiffer comme un mec strict et rigide qui craint trop d’être un bouffon, il a pas le temps il est trop intelligent ; et pis c’est pas le genre à porter une perruque poudrée, c’est trop pour les nazes ; il porte un blouson noir, comme un rebelle ; mais col relevé, c’est l’élégance du XVIIIe siècle.
– Salieri il est coincemane ; avec ses cheveux lustrés et plaqués sur le côté, et avec son air pincé et méprisant, on voit bien que c’est un méchant envieux ; il a d’ailleurs le petit bouc que portaient les traîtres dans les anciens films de cape et d’épée, et dont le soin qu’il demande suppose une âme appliquée – voire raffinée – dans la cruauté. C’est un dandy de la haute (voir jabot), détestable parce que représentant de la classe dominante sûre d’elle même, qui détient le pouvoir, pas le génie ; c’est un péteux, mais très nuisible (voir bouc)
– c’est une super idée d’avoir choisi le film de Milos Foreman Amadeus pour raconter la vie de Mozart, "L’histoire d’un génie" : d’une part c’est faire preuve d’originalité et d’innovation, et d’autre part on est allé chercher aux sources historiques directement, c’est bien!
– y en a un qu’a une perruque poudrée comme dans les affiches pour les concerts de Mozart !!! Ah oui, c’est Papa, c’est normal, il est vieux. Mais il est là derrière : c’est l’arrière-fond historique crédible, le surmoi qui observe les frasques de la jeunesse, mais dont la présence comme socle de vérité et vrai connaisseur du principe de réalité garantit la sécurité pour tous.
– en même temps, il a l’air un peu dépassé : Papa, t’es trop vieux tu comprends pas ! – Oui mais je m’inquiète pour toi mon fils – Ouais t’es trop sympa mais je suis un génie tu peux pas comprendre !
– les femmes sont frivoles ou jalouses : elles ont (les frivoles) des chapeaux rigolos portés de façon exubérante et asymétrique, en équilibre comme s’ils allaient tomber ; y en a une qu’est fatale, elle a un chapeau rose provoquant et la main sur le visage comme si elle avait envie qu’on la touche, c’est une venimeuse celle-là elle nous regarde droit dans les yeux fixement avec un air provocateur à vouloir faire du sexe (en tout cas elle on dirait qu’elle dit "Chiche !" ou "Peut-être, faut voir") ; l’autre, avec le chapeau noir, elle rit de bon cœur, elle est gentille, elle est moins belle, donc il lui reste à être gentille. La jalouse (??) elle a pas l’air commode. Elle est à côté du type au bouc, mais on ne sait pas si elle est pas contente à cause de lui et veut défendre Mozart (qu’est trop gentil) ou bien si elle est jalouse à cause de la venimeuse et de la gentille. On imagine que c’est la femme de Mozart, parce que c’est pas facile d »être la femme d’un génie qui attire forcément les femmes sans le vouloir et qui est victime de son sexe-appeal dont il ne se rend pas compte et qui cède parce que c’est un grand enfant mais qui est très embêté après parce qu’il aime sa femme et qu’il s’est pas rendu compte et qu’il ne veut pas lui faire de mal et ça le rend super triste mais ils se réconcilient

Pour le reste, je n’ai pas encore écouté les chansons de cette œuvre musicale. Sans doute que ce n’est pas du Mozart non plus.

From → Société

6 commentaires
  1. Angel permalink

    tmdr

  2. Ode permalink

    J’hésite entre tmdr et tmdp. Il y a quelques semaines ma fille cherchait le cd correspondant pour une copine: " Mozart, c’est le nom d’un nouveau groupe de rock ?" "Mais non, maman, c’est Mozart !" "Mozart, Mozart, ? Wolfgang Amadeus ?" "Ben ouais" "Ben, pourquoi tu ne cherches pas dans le rayon classique ?" "Ben passque il n’est pas dans ce rayon" " Mozart n’est pas dans le rayon classique, tu te fiches de moi ?(…. ) Bon, c’est le requiem dont tu m’as parlé, que tu cherches ?" Non, c’est un opéra." Bon, alors…. opéra… "Mais maman, je t’ai dit que ce n’était pas là"" Bon, je capitule, va demander à un vendeur."Je n’ai pas eu la joie d’écouter le cd offert à la copine. Ce qui me rassure un peu, c’est que ma fille aime le requiem de Mozart, le vrai !!

  3. Ode permalink

    J’oubliais : requiem, découvert en cours de musique (ma fille est en 6ème).

  4. Benjamin permalink

    Oui, ce genre de comédie musicale c’est quand même bien si ça donne envie d’écouter le Requiem et un peu de musique différente. Je critique, je critique, mais j’avais adoré le film de Foreman, et je me souviens d’un vieux monsieur comme moi qui, à l’époque, m’avait sorti les mêmes critiques, et je m’étais dit : quel vieux con !:-D

  5. ashdee permalink

    Moi je voudrais savoir si à la fin Mozart tue les super-robots intergalactiques avec son lasergun et repart dans son Xtron à propulsion thermonucléaire avec Alison Cruz Santa Ford?

  6. Benjamin permalink

    Oui, c’est exactement ça. Et il décroche complètement du crack, grâce à la dame que tu dis.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :