Aller au contenu principal

13 avril 2009
Mon visage ne me comprend plus. Et il n’y en pas d’autres. 

(Paul Eluard)

7 commentaires
  1. Loofy permalink

    peut-être lui faudrait-il s’adresser à celui qu’il croit être luidans le reflet du miroir ou de la marrealors qu’il oublie qu’il n’est que son inversepour comprendre le tout et son contraire

  2. Morgan permalink

    Discordance… Perte d’identité… d’unité (psychique)… Sentiment de solitude absolue… Le désespoir qui en découle…Ta belle citation ouvre à mes yeux beaucoup de portes. En revanche, je ne sais pas si ce sont réellement les bonnes. Peut-être suis-je hors-sujet…Amicalement.Morgan.

  3. Benjamin permalink

    Il n’y a pas de sujet.

  4. Benjamin permalink

    Ou plutôt, comme tu l’as bien souligné, le sujet est : le hors-sujet.

  5. Benjamin permalink

    Mais ce genre de mue n’est pas obligatoirement à craindre. Sans être consul, et pastichant Hugo : il y a des masques étroits.

  6. Michel permalink

    Coulant dans l’eau ferméeCoulant dans l’eau ferméeCoulant dans l’eau fermée

  7. Benjamin permalink

    Michel, très beau ce que tu viens d’écrire ici, dans sa répétition "trissée". Poète !!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :