Aller au contenu principal

Si vous avez le temps et l’envie

24 janvier 2009

… je vous signale Le Paysan parvenu de Marivaux. Je suis actuellement dans cette lecture si fine sur la question des relations amoureuses et du commerce des sentiments, comme on dit, dans cette société allègre, heureuse, débrouillarde et mobile qui est celle du XVIIIe siècle. Un plaisir d’intelligence vive et fine, et d’énergie.

Je ne connais pas le personnage de Tom Jones, mais les liens tissés avec Sorel et Valmont ne me paraissent pas du tout éclairants ni intéressants. Jacob est Jacob. Si on veut du Valmont, lisons Les Liaisons dangereuses, et goûtons leur plaisir spécifique (qui n’est pas petit). N’allons pas chercher sous ce personnage de Jacob une ambiguïté qui n’est telle qu’à l’aune d’autres personnages, et cherchons à comprendre sa logique, aussi illogique soit-elle : celle où se succèdent à l’attelage la raison et les désirs, selon l’occasion où le meilleur tire en avant, qui est volonté de vivre ce qui vient et d’échapper ce qui fait obstacle.

From → Livres

2 commentaires
  1. ashdee permalink

    Bonjour Benjamin. Merci de me (nous) faire partager tes plaisirs littéraires (les autres NE NOUS … REGARDENT PAS)

  2. Avec Marivaux en est aux antipodes des rires gras de la télévision sur le même sujet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :