Aller au contenu principal

Fatigue

20 janvier 2009

Nous avons eu droit à cette affiche pendant plusieurs mois dans le métro. On nous l’a infligée en grand format puis en petit. Un homme qui nous faisait un doigt d’honneur, c’est-à-dire qui nous insultait, en faisant semblant de jouer du violon – sans doute la touche de décalage nécessaire pour faire signe d’une intelligence de propos (signe seulement). C’est trivial, c’est agressif, par manque d’égard aux intelligences que chacun recèle et véhicule même dans un couloir de métro. Il a fallu se fader ça tous les matins, pendant des semaines, sans broncher bien sûr. Otages de la manière que se permet autrui de nous parler (« il faut voir comme on nous parle! » – Souchon). Car si on déchire (voir les comités anti-pub), c’est le poste de police !
Mais quoi ! Vous manquez d’humour !
Il ne faut pas prendre ça au premier degré !
Rire avec les puissants, c’est ce qui reste aux domestiques et amants de leur servilité (cf. le public des jeux TV, qui se balance et applaudit au signal du chauffeur de salle, mimant ses plaisirs comme dans l’amour vénal) – les autres observent un silence patient.

Parler et offenser pour de certaines gens est précisément la même chose. Ils sont piquants et amers, leur style est mêlé de fiel et d’absinthe : la raillerie, l’injure, l’insulte leur découlent des lèvres comme leur salive. (La Bruyère, Les Caractères)

One Comment
  1. Je n’aime pas beaucoup le personnage. Il a beaucoup de veine à Canal+ de ne pas se faire casser la figure en direct.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :