Aller au contenu principal

Amers

14 janvier 2009


Au cœur de l’homme, solitude.

Étrange l’homme, sans rivage, près de la femme, riveraine.

Et mer moi-même à ton orient, comme à ton sable d’or mêlé,

que j’aille encore et tarde, sur ta rive,

dans le déroulement très lent de tes anneaux d’argile

– femme qui se fait et se défait avec la vague qui l’engendre…

 


Saint-John Perse, Amers, “IX  étroits sont les vaisseaux”.

 

 

 

10 commentaires
  1. ashdee permalink

    Très belles lignes. Je ne connais pas cet auteur. C’est pas lui qui anime "questions pour un champion"?

  2. ashdee permalink

    J’espère que tu ne l’es pas aujourd’hui, amer.Joyeux anniversaire! (t’as vu? Ca rime, mon truc!)

  3. ashdee permalink

    Une histoire d’anniv’, que tu connais peut-être déjà:Une femme tend un cadeau à son mari, vautré dans le canapé:"Joyeux anniversaire, mon chéri. Tu n’ouvres pas ton cadeau?"Lui:"Si … si." Ah! Un livre … J’en avais déjà un."

  4. fanfan permalink

    Poète savant, Alexis Léger, est un peu compliqué pour moi…. "Il est, il est, en lieu d’écumes et d’eaux vertes, commeaux clairières en feu de la Mathématique, des vérités plus ombrageusesà notre approche que l’encolure des bêtes fabuleuses." (4ème de couverture – cahiers 7)Bonne journée

  5. La Pénélope permalink

    Splendide !(je ne connaissais pas)

  6. Benjamin permalink

    "Amers" et "Eloges" de Saint-John Perse sont de grands beaux textes, amples, lyriques, élevés et de longue haleine. Heureux de le faire découvrir, alors, car c’est une poésie "altiloque" qui a vraiment du souffle, même si elle est parfois un peu obscure (mais il faut se laisser bercer par l’immense symphonie qu’elle propose).

  7. fanfan permalink

    Poèsie "altiloque"?? certainement élevée, ce mot m"échappe, désolée.Sinon, c’est toujours un plaisir de découvrir les livres, c’est encore là que l’on est le mieux, se laisser emporter par leur musique,autrement plus agréable que certains discours qui font monter la tension.Bonne journée

  8. Benjamin permalink

    "altiloque" est un adjectif fabriqué par Ronsard que l’on trouve dans son Abrégé d’art poétique, et qui signifie en effet "parole haute" (altus + loquor). Ce mot, donc, ne vous a pas échappé. ;-))

  9. fanfan permalink

    merci, il n’est jamais trop tard pour apprendre et je vais lire "Amers" je viens de le retrouver dans mon petit stock..

  10. Sint-John Perse a littéralement créé sa statue de grand poète. Il a menti effrontément sur sa vie. Mais il écrit très bien…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :