Aller au contenu principal

L’aveu à quiconque

6 novembre 2008
Danser m’aura suffi et les chimères se déplument
s’écaillent Pas d’ange pas de nouvelle
Ma fable s’est ébruitée

Courageux qui passerait
au fil de la langue qui passe au fil
d’heures à s’ouvrir la page ou sourdre

Moi danser m’aurait suffi

From → Poésie perso

2 commentaires
  1. Adigalia permalink

    et bien danse !!
    tu as besoin de l’autorisation de qui ?

  2. Ode permalink

    ça m’aurait suffi aussi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :