Aller au contenu principal

De ce que les mots ouvrent et vers quels actes

21 juillet 2008
Je cite de mémoire : "On cède d’abord sur le mot, puis on cède sur la chose." (Freud) Danger politique de la parole. Surveiller son langage. Connaître ce qu’il provoque et porte au bout de ses mots. La destruction, par exemple. Le mot ouvre le champ à l’acte.
Laisser un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :